Diables rouges: le duo Witsel-De Bruyne reprend du service

©Belga
©Belga

À environ 200 jours de l’Euro, Roberto Martinez possède du temps pour préparer son équipe, même s’il devra, d’ici le mois de mars, observer ses Diables à distance. « C’est frustrant de ne pas avoir ce groupe plus souvent », a-t-il encore pesté à Saint-Pétersbourg.

Son noyau semble déjà prêt, bien que la faiblesse du groupe de qualification n’ait pas permis d’y voir clair concernant la réelle force collective de la Belgique. L’objectif pour le Catalan sera désormais de tout mettre en œuvre pour viser l’excellence et surtout, pour ne pas commettre les mêmes erreurs qu’à la Coupe du monde 2018.

Sur le terrain, les lacunes de notre équipe nationale sont désormais rares. Roberto Martinez a insisté sur le fait qu’aucune équipe au monde ne possède pas de faiblesses (« Sinon, le foot n’aurait pas de sens »), mais il est certainement rassuré de voir que son système de jeu détient aujourd’hui les pions adéquats pour le rendre crédible.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct