Le déficit de la Fédération Wallonie-Bruxelles menace son existence, estime André Antoine

Le déficit de la Fédération Wallonie-Bruxelles menace son existence, estime André Antoine
Belga

Les déficits « répétés et successifs » de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) risquent de conduire progressivement à son « dépeçage », a alerté lundi en commission du Parlement l’ancien ministre du Budget André Antoine (CDH). Le poids de la dette francophone crée une asymétrie avec la Flandre et favorise la poussée régionaliste wallonne, a regretté le député de l’opposition lors du débat qui a suivi la présentation du rapport 2018 de l’Agence de la dette.

D’après l’Agence de la dette du ministère de la FWB, la dette de cette entité fédérée atteignait à la fin de l’année dernière le montant record de 6,768 milliards d’euros, soit une hausse de 134 % en 10 ans. Mais les emprunts sont réalisés dans une situation de baisse continuelle des taux et leur durée moyenne a été allongée pour maîtriser le risque de refinancement, ont expliqué deux responsables de l’administration devant les députés de la commission du Budget.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct