«Gilets jaunes»: Macron condamne les violences et les silences «complices»

«Gilets jaunes»: Macron condamne les violences et les silences «complices»
AFP

Emmanuel Macron a condamné lundi soir « le nihilisme de la violence » de ceux qui selon lui « ont perverti » le mouvement des « gilets jaunes », ainsi que « les voix qui se taisent et deviennent complices », après les violences de samedi lors du premier anniversaire du mouvement. « Lorsque la haine s’abat et qu’au nom d’idéaux la destruction se joue dans la rue, trop de voix se taisent et deviennent alors complices, trop de voix laissent confondre des idéaux avec le nihilisme de la violence », a-t-il dit, sans plus de précision, lors d’une remise de décoration à l’ex-dirigeant communiste Robert Hue.

Gilets jaunes : 28.000 manifestants en France, dont 4.700 à Paris (photos et vidéos)

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct