Mesdames, Messieurs, la Commission! Enfin…

La présidente de la Commission Ursula von der Leyen.
La présidente de la Commission Ursula von der Leyen. - Photo News.

On croyait que les affaires courantes étaient une spécialité belge. Mais depuis un mois, on a découvert que l’Europe nous les enviait au point de les adopter. La Commission von der Leyen, qui devait entrer en fonction le premier novembre dernier, est en effet restée dans les paddocks bruxellois faute d’être au complet.

Mais ces affaires courantes, qui font déjà mauvais genre chez nous, faisaient carrément tache pour une Union européenne déjà accusée de paralysie quand la Commission est de plein exercice. Ce serait même devenu inquiétant si la situation s’était éternisée tant la Commission von der Leyen a accumulé les mauvais alignements de planètes : torpillage de la procédure des spitzenkandidaten, désignation au forceps d’une présidente désormais « de second choix » et qui passe de justesse son examen devant le Parlement et, pour finir, recalage de trois des commissaires proposés par les pays membres.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct