Les colonies juives ne sont plus illégales pour les USA: quand Trump s’assied sur le droit international

Vue aérienne de la colonie de Beitar Illit en Cisjordanie.
Vue aérienne de la colonie de Beitar Illit en Cisjordanie. - © Reuters

Poursuivant sans relâche une politique consistant à favoriser les intérêts d’Israël – ou du moins ceux de son premier ministre Binyamin Netanyahou – l’administration américaine a donc annoncé lundi soir, par la voix du secrétaire d’État Mike Pompeo, qu’elle changeait du tout au tout d’opinion à propos des colonies juives en territoires palestiniens occupés. « Après avoir examiné soigneusement tous les arguments de ce débat juridique, a-t-il dit, nous avons conclu que l’établissement de colonies de civils israéliens en Cisjordanie n’est pas en soi contraire au droit international ». Le chef de la diplomatie américaine a apporté quelques précisions : ce revirement n’implique pas un avis quelconque sur le statut final de la Cisjordanie, qui doit faire l’objet de négociations entre les parties concernées ; l’administration considère que soutenir l’illégalité des colonies israéliennes n’a pas fait avancer la paix ; elle ne fait que reconnaître la réalité sur le terrain…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct