The good liar Un thriller un peu trop facile

<span>The good liar</span> Un thriller un peu trop facile

Londres, 2009. Escroc professionnel, Roy Courtnay (Ian McKellen) a constitué sa fortune en abusant de la naïveté et de la cupidité des gens. Lorsqu’il ne se fait pas passer pour un banquier spécialiste en investissements, il surfe sur des sites de rencontres à la recherche de sa prochaine innocente victime. Celle-ci est d’ailleurs toute trouvée : Betty McLeish (Helen Mirren), une dame charmante et intelligente mais rendue fragile par la perte récente de son mari. Son atout est de taille puisque sa fortune s’élève à plusieurs millions de livres. Dès la première rencontre, l’arnaqueur commence par faire son numéro bien rodé de manipulateur et la veuve, visiblement séduite, semble facile à duper. Mais cette fois, ce petit jeu semble atteindre une ampleur inédite, et Roy se laisse peu à peu prendre à son propre piège, se prenant notamment d’affection pour Betty…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct