Les colonies juives sont «légales»: Trump aide encore Netanyahou

Dès l’annonce américaine, Netanyahou s’est rendu dans une colonie, Alon Shvut, pour s’en réjouir.
Dès l’annonce américaine, Netanyahou s’est rendu dans une colonie, Alon Shvut, pour s’en réjouir. - MENAHEM KAHANA/EPA.

La liste est longue mais il devient difficile d’ajouter de nouveaux éléments : après le changement de position annoncée par l’administration Trump qui considère désormais que les colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés ne sont soudainement plus illégales, que pourrait encore faire le président américain pour choyer son ami Binyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien ? Il a déjà reconnu Jérusalem comme capitale de l’Etat hébreu, transféré l’ambassade américaine dans la ville sainte, arrêté les programmes d’aide humanitaire destinés aux Palestiniens et fait fermer la représentation palestinienne à Washington…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct