Terrorisme: Washington presse l’Europe et la Belgique à «comprendre la vraie nature du régime iranien»

Le couple belge avait été arrêté samedi 30 juin 2018 à bord de leur véhicule, à Woluwe-Saint-Pierre. Dans le coffre, ils transportaient 500 grammes de TATP.
Le couple belge avait été arrêté samedi 30 juin 2018 à bord de leur véhicule, à Woluwe-Saint-Pierre. Dans le coffre, ils transportaient 500 grammes de TATP. - Olivier Gouallec.

Nathan Sales, le coordinateur de l’action antiterroriste des États-Unis, est à Bruxelles depuis lundi. Il arrive avec deux messages pour les Européens : primo, «  rapatriez vos djihadistes détenus en Syrie  » et secundo, « prenez conscience de la menace terroriste iranienne ».

Sur le « terrorisme d’Etat sponsorisé par l’Iran », ce responsable du Département d’Etat a un exemple éclatant. Exemple qui touche directement la Belgique. A savoir : un projet d’attaque à la bombe d’un meeting de l’opposition iranienne à Villepinte (région parisienne), déjoué en juillet 2018 par les autorités belges.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct