Marketing: des marques en quête de «profit heureux»

Avec sa promesse de chocolat 100
% éthique, Tony’s chocolonely a réussi à devenir le plus gros vendeur de barres chocolatées aux Pays-Bas.
Avec sa promesse de chocolat 100 % éthique, Tony’s chocolonely a réussi à devenir le plus gros vendeur de barres chocolatées aux Pays-Bas. - Robin Utrecht

Acheter sain, durable et éthique est une attitude qui gagne du terrain au sein de la population. Le consommateur veut être acteur du changement et n’est plus prêt à accepter n’importe quel comportement de la part des marques. Celles-ci se remettent en question. Le profit peut-il continuer à être leur seul moteur ? Le marketing doit-il uniquement servir à faire consommer toujours plus ou doit-il aussi chercher à créer de la valeur, non seulement pour les actionnaires, mais aussi pour les clients et la société ? La question agite la communauté des professionnels du marketing. Le BAM, l’association professionnelle du secteur, appelle, lui, ses membres à évoluer et à donner du sens à leur marketing pour qu’il soit plus en phase avec les aspirations de la société et de l’époque. Ce qu’on appelle le « meaningfull marketing » est d’ailleurs l’un des thèmes choisis pour son grand congrès annuel qui a lieu ces 5 et 6 décembre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct