Un ado sur trois a des parents séparés

L’UCLouvain a interrogé 1.600 jeunes sur leur vie de famille, dont 500 ont répondu avoir des parents divorcés ou séparés. Le sondage les questionnait notamment sur leur mode d’hébergement, mais aussi sur la façon dont ils naviguent entre leurs lieux de résidence et différentes cultures familiales.

D’après l’étude, quatre ados sur dix restent en garde exclusive chez la mère (contre un sur dix chez le père), tandis que trois sur dix sont en hébergement alterné. Deux enfants sur dix sont hébergés principalement chez la mère.

Le modèle qui prévalait il y a dix ans a donc évolué, pointe l’étude : la garde exclusive chez la mère primait et celle chez le père était rarissime.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct