Deliveroo, Uber Eats...: le fisc court toujours derrière les coursiers

«
Deliveroo nous a fait signer une nouvelle convention. Conséquence
: je gagne entre 20 et 30
% de moins qu’avant. On me paie 5,32 euros la course désormais
», affirme un livreur.
« Deliveroo nous a fait signer une nouvelle convention. Conséquence : je gagne entre 20 et 30 % de moins qu’avant. On me paie 5,32 euros la course désormais », affirme un livreur. - Bruno Dalimonte

Nous l’avions rapporté en avril dernier (Le Soir du 24/05), entre le fisc et Deliveroo, la situation était tendue. En cause : la plate-forme qui organise la livraison de plats de restaurant ne respectait pas l’essence de la loi sur l’économie collaborative, qui impose des transactions entre particuliers uniquement. En pratique, à moins de revoir son fonctionnement interne, ses livreurs ne pouvaient pas bénéficier de l’exemption fiscale prévue par le cadre légal jusqu’à 6.250 euros de revenus annuels. Statut qu’on leur avait pourtant vendu comme acquis depuis l’obtention de l’agrément nécessaire par l’entreprise début 2018.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct