«La plus grande perversité du décret c’est son manque de lisibilité»

Didier Lambert, vice-recteur de l’UCL.
Didier Lambert, vice-recteur de l’UCL. - Pierre-Yves Thienpont.

ENTRETIEN

Les études s’allongent, vous confirmez ?

Elles s’allongent, c’est une réalité. Nous en avions conscience, mais les données les plus récentes en la matière montrent que c’est une tendance lourde… pas toujours directement liée au décret paysage. La dégradation est lente mais constante depuis une décennie environ.

Avec quelles interrogations ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct