Diables rouges: une défense expérimentale et balbutiante

Diables rouges: une défense expérimentale et balbutiante

La Belgique ne terminera donc pas seule comme meilleure défense, ayant encaissé son troisième but en dix matches, tout comme la Turquie. La faute à ce but chypriote. La faute sans doute à cette défense expérimentale composée du second gardien (Mignolet), d’un trio composé de Cobbaut-Denayer-Alderweireld et de deux flancs tout aussi surprenants avec le retour de Yannick Carrasco à gauche et une première à droite pour Thorgan Hazard. Et ce fut loin d’être concluant. Cobbaut, qui fêtait sa première sélection, n’a cessé de regarder son banc, se limitant au degré zéro du risque ; Jason Denayer qui n’était déjà pas bien rentré en Russie, a connu quelques difficultés de positionnement et d’alignement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct