La ministre Céline Tellier au «Soir»: «Soyons plus sobres, moins prédateurs»

La ministre Céline Tellier au «Soir»: «Soyons plus sobres, moins prédateurs»

Il faut bien chercher pour trouver, dans les chiffres relatifs à l’état de l’environnement wallon, de quoi nourrir un optimisme prudent. Qualité de l’air et de l’eau, biodiversité, état sanitaire des forêts, progression des espèces exotiques, faiblesse des aires protégées (à peine 1 % du territoire)… Si certains indicateurs s’améliorent lentement, la plupart oscillent du « défavorable » à « l’inquiétant ». Et plusieurs continuent à se dégrader. Pas évident pour une ministre de prendre ses quartiers face à un tel diagnostic, surtout quand on sait que les améliorations seront très lentes à venir. Pour Céline Tellier (Ecolo), nouvelle ministre wallonne de l’environnement, de la nature, de la forêt, de la ruralité et du bien-être animal, il faut cependant changer de trajectoire. Première interview.

Votre vision ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct