Pensions: et si l’allongement de la carrière n’était pas la seule solution

L’abaissement des cotisations sociales ne peut être suffisant pour augmenter le nombre de quinquagénaires et sexagénaires au travail.
L’abaissement des cotisations sociales ne peut être suffisant pour augmenter le nombre de quinquagénaires et sexagénaires au travail. - Photo News.

Casse-tête politique ! La problématique des fins de carrière relève de cette catégorie de dossiers compliqués d’apparence et pour lesquels les solutions sont tout aussi complexes. Et cruciales car, d’ici à 2050, en Belgique comme ailleurs, la part des personnes de plus de 60 ans au sein de la population passera de 20 à 33 %. Un Belge sur trois !

C’est pourquoi la Belgique cherche à retarder les départs à la retraite et à rehausser le taux emploi des travailleurs âgés – pour tenter de recoller au peloton européen et accroître les cotisations finançant le premier pilier de pension. Depuis 2000, les gouvernements fédéraux successifs ont pris une série de mesures en ce sens. Ainsi le taux d’emploi des 55-64 ans est passé de 42 % en 2013 à 52,3 % en juin dernier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+

    • Quel est le lieu qui incarne, pour vous, le monde d’après
? Jean Macq, professeur en santé publique à l'UCLouvain, a décidé de poser, à deux pas de l’université, devant une maison médicale, modèle parfait de ce en quoi il croit pour le futur des soins de santé
: «
La maison de santé, à deux pas de la crèche parentale, illustre bien l’importance de la notion de territoire qui doit guider notre vision de la santé dans le monde d’après. Plusieurs professions au cœur d’un quartier, donc au plus près du quotidien des habitants.
»

      Penser le monde d’après: quelles leçons pour le secteur de la santé?