Droits de l’enfant: Bernard De Vos demande l’adoption d’une législation «anti-fessée»

Droits de l’enfant: Bernard De Vos demande l’adoption d’une législation «anti-fessée»
Mathieu Golinvaux

Le délégué général aux droits de l’enfant, Bernard De Vos, a plaidé mercredi pour l’adoption rapide en Fédération Wallonie-Bruxelles d’une législation contre les violences éducatives, à savoir ces fessées et autres claques parfois infligées par les parents à leurs enfants.

A l’occasion de la présentation de son rapport annuel d’activités devant le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bernard De Vos a rappelé aux députés que la Belgique faisait figure de pays particulièrement en retard en la matière. « De nombreux pays ont pris des législations contraignantes pour aller vers le respect intégral des enfants », a-t-il souligné. Pour Bernard De Vos, l’objet de cette législation ne devrait toutefois pas de stigmatiser les parents, mais au contraire de défendre, par diverses campagnes, « l’éducation non-violente et bienveillante ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct