Gardiennage: Protection Unit joue la carte belge dans le secteur de la sécurité

Samuel Di Giovanni et Yves Bastin.
Samuel Di Giovanni et Yves Bastin. - Pierre-Yves Thienpont.

Cette union du numéro quatre et du numéro cinq du marché belge va porter le nouvel ensemble au même niveau que le numéro trois (le français Seris). Mais encore loin des leaders Securitas (Suède) et G4S (Royaume-Uni). Il y a de la marge puisque les trois leaders du marché, aujourd’hui, se partagent plus de 80 % du marché… Paradoxe : la Belgique est un des rares pays européens où les plus imposants acteurs dans la sécurité sont d’origine étrangère. « Pour des raisons historiques, parce qu’ils étaient là en premier et qu’ils ont toujours grandi par acquisition » explique le CEO de Protection Unit Samuel Di Giovanni.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct