«Le Botaniste», la chaîne de restos qui veut populariser le végétalisme

Lancé par Alain Coumont (le Pain quotidien) et ses associés, Le Botaniste, dont la sixième implantation vient d’ouvrir rue du Bailli à Bruxelles, repose sur un service au comptoir proposant des mets 100
% végétaux.
Lancé par Alain Coumont (le Pain quotidien) et ses associés, Le Botaniste, dont la sixième implantation vient d’ouvrir rue du Bailli à Bruxelles, repose sur un service au comptoir proposant des mets 100 % végétaux. - Pierre-Yves Thienpont.

Cela n’aura échappé à aucun gourmand : tandis que la viande perd chaque jour de sa superbe, l’assiette se végétalise sans cesse. Le terreau de cette évolution est composé de préoccupations pour la santé – les autorités sanitaires ne cessent de répéter que, pour vivre vieux, il faut manger plus de légumes, de fruits, de légumineuses, de céréales complètes. Par ailleurs, bœuf, porc et autre poulet souffrent d’une image de production industrielle délétère pour le bien-être animal, pour la traçabilité de l’alimentation et pour la préservation de l’environnement. A contrario, le végétal, de préférence local et bio, est perçu comme la solution aux dérapages, tant sanitaires qu’environnementaux, de la malbouffe de masse. C’est ainsi que l’offre et la consommation de produits végétaux, innovants par le goût et la durabilité, cartonnent dans la distribution, avec une progression de 40 % entre 2011 et 2018.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct