Citroën se retire du WRC sans tambours ni trompettes

photo news
photo news

Les constructeurs automobiles ne sont pas réputés pour battre leur coulpe et leur communication est souvent un exemple de mauvaise foi. L’annonce de Citroën, confirmant le retrait immédiat de la scène mondiale du rallye, est un modèle du genre. Ne tournons pas autour du pot d’échappement de la C3 WRC : si les performances de cette voiture avaient été à la hauteur des ambitions de Sébastien Ogier, six fois champion du monde, il n’aurait pas été tenté d’aller voir ailleurs.

Mais le Français est de la race des pilotes hors-norme, de ceux qui jettent toute leur énergie dans l’évolution d’une voiture de course pour la transformer en machine de guerre. Regardez ce qu’il est parvenu à réaliser chez M-Sport, l’équipe semi-officielle qui aligne les Fiesta : avec un budget largement inférieur à celui de Huyndai, il est allé chercher deux titres pilotes et a fortement contribué à un titre constructeur. Rien que ça.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct