SC Charleroi: le 3-5-2, une option, pas (encore) une arme

Sans Ilaimaharitra et Diandy, Hendrickx a dû jouer en pare-chocs devant la défense à trois.
Sans Ilaimaharitra et Diandy, Hendrickx a dû jouer en pare-chocs devant la défense à trois. - Belga

On s’en est bien sorti puisqu’Eupen n’a pas eu beaucoup d’occasions. Même si nous non plus, si on veut être honnête. » En une phrase, Gaëtan Hendrickx avait assez bien résumé l’impact du changement de système proposé par Karim Belhocine à ses joueurs suite à la suspension de Marco Ilaimaharitra et la blessure de Cristophe Diandy face à Eupen il y a une dizaine de jours. « Je ne me suis pas senti contraint de faire ce choix car j’aurais pu rester dans la continuité et remplacer les absents poste pour poste », assurait alors le T1 carolo. Avant de tout de même concéder : « On a perdu de la taille et de la puissance avec les deux absences et il fallait essayer de compenser cela par d’autres choses. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct