Le Congolais Sindika Dokolo, collectionneur d'art: « L’Afrique a plus besoin de musées que d’églises »

Le Congolais Sindika Dokolo, collectionneur d'art: « L’Afrique a plus besoin de musées que d’églises »

Sindika Dokolo est une figure essentielle de l’art africain. Ce Congolais de 46 ans a été le curateur de l’exposition Incarnation qui s’est tenue à Bozar jusqu’en octobre. Durant son séjour en Belgique, le grand collectionneur d’art a fait annuler la vente du Manuscrit de Lapière, un document d’époque qui relate la manière violente dont l’officier belge Albert Lapière s’empara en 1896 d’un masque luba qui représente aujourd’hui l’une des pièces maîtresses du Musée de Tervuren. Le musée belge ayant refusé d’acquérir le document, Sindika Dokolo espère un jour l’offrir au nouveau Musée de Kinshasa. Il envisage de construire un musée d’art contemporain à Luanda et à Bruxelles.

Mais Sindika Dokolo est également engagé dans la politique de son pays d’origine : à la veille des élections au Congo, il avait aussi lancé le mouvement citoyen Congolais Debout.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct