Libramont : deux outils hospitaliers innovants pour bouger et marcher

L’hôpital de Libramont teste depuis septembre deux « squelettes externes
».
L’hôpital de Libramont teste depuis septembre deux « squelettes externes ». - M.M.

Les pas sont mesurés mais assurés. Aidé d’un kinésithérapeute, Vincent évolue dans un des couloirs du centre Eclore, qui fait partie du service de revalidation de l’hôpital Vivalia de Libramont. Pour l’aider à se mettre debout et à marcher, il est équipé d’un exosquelette, un « squelette externe » constitué d’une sorte de « harnais robotique » avec des moteurs et des capteurs au niveau des articulations et des membres. Quelques minutes plus tôt, Vincent, qui souffre d’une maladie dégénérative, était assis dans son fauteuil roulant.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct