Coopeos fait feu de tout bois pour booster la transition énergétique

Le premier métier de Coopeos, c’est donc la transformation des déchets en combustible (on parle de «
plaquettes
») de qualité, permettant d’économiser 95
% d’émissions de CO
2
 par rapport au mazout. Des déchets qu’elle trouve notamment au Moulin de la Hunelle, une entreprise de travail adapté qui effectue des travaux de jardinage.
Le premier métier de Coopeos, c’est donc la transformation des déchets en combustible (on parle de « plaquettes ») de qualité, permettant d’économiser 95 % d’émissions de CO 2 par rapport au mazout. Des déchets qu’elle trouve notamment au Moulin de la Hunelle, une entreprise de travail adapté qui effectue des travaux de jardinage. - AFP

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct