Médias: la coopérative de L’Avenir veut lever un million d’euros

La création d’une coopérative est la condition sine qua non pour que le personnel de «
L’Avenir
» ait son mot à dire dans la gestion de la société aux côtés du futur repreneur.
La création d’une coopérative est la condition sine qua non pour que le personnel de « L’Avenir » ait son mot à dire dans la gestion de la société aux côtés du futur repreneur. - Jacques Duchateau

Dans quelques mois, les éditions de L’Avenir (EDA) vont changer de mains. Son propriétaire actuel, Nethys, a été prié de se défaire de toutes ses filiales soumises à concurrence du privé et la mise en œuvre de cette décision ne fait plus de doute depuis que Stéphane Moreau et Cie ont été débarqués. A qui appartiendra ce quotidien régional ? On n’en sait toujours rien, mais ce qui semble acquis, c’est que les journalistes et le personnel auront leur mot à dire dans la gestion de la société aux côtés du futur repreneur. C’est du moins ce que leur a promis le nouveau gouvernement wallon, « ainsi que le nouveau de management de Nethys », précisent-ils.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct