Manfred Eicher: «Ce n’est pas le support qui compte, c’est la musique»

Manfred Eicher, 76 ans, et toujours aussi passionné.
Manfred Eicher, 76 ans, et toujours aussi passionné. - D. R.

Un jour de novembre 1969, Manfred Eicher, fasciné par le jazz, le son, la musique, crée à Munich un nouveau label, ECM, pour Edition of Contemporary Music. Très rapidement, ce label s’impose. Eicher enregistre Chick Corea, Keith Jarrett, Paul Bley, puis Don Cherry, Charlie Haden, Pat Metheny, John Abercrombie, Charles Lloyd, Ralph Alessi, Avishai Cohen le trompettiste, Marcin Wasilewski, Enrico Rava, etc.

Cinquante ans plus tard, c’est un catalogue formidable que Manfred Eicher peut exhiber : quelque 1.600 albums au son irréprochable, à la musique incroyable. Une aventure que Flagey célèbre d’ailleurs ce week-end via plusieurs concerts et des expos.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct