Son salaire, sa relation refroidie avec Coucke...: comment Kompany a vécu ses 6 premiers mois à Anderlecht

©News
©News

Il y a six mois, Marc Coucke, autant pour masquer l’indigence d’une saison ratée que pour démontrer à certains qu’il pouvait faire des gros coups, fait basculer Anderlecht dans une nouvelle ère : celle de Vincent Kompany. Pour attirer la star de Manchester City, Coucke ne fait pas que lui dérouler le tapis rouge. Il lui offre un salaire royal (proche de 6 millions d’euros, soit le double du joueur le mieux payé du RSCA) et lui donne les pleins pouvoirs : entraîneur-joueur-manager. Garant de la philosophie de jeu et de la politique sportive mais également taulier sur le terrain (le rôle le moins surprenant). Dès les premiers entraînements, le noyau le regarde avec le respect que sa carrière impose. Personne ne bronche. « C’est un leader d’hommes qui sait amener tout le monde dans son sillage. Il a un vrai charisme. Lors de la première réunion de reprise, il a annoncé devant tout le monde – on m’a donné les clés d’Anderlecht », explique un joueur.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct