Sophie Dutordoir: «Il faut augmenter la productivité à la SNCB»

Sophie Dutordoir: «Il faut augmenter la productivité à la SNCB»
Pierre-Yves Thienpont

Mercredi, devant la Commission mobilité de la Chambre, Sophie Dutordoir rappelait l’urgence pour notre pays de décider de la façon dont la libéralisation du transport intérieur de voyageurs pour la mission de service public (celle qui bénéficie de dotations de l’Etat fédéral), programmée pour fin 2023, se fera dans notre pays. Un appel lancé alors… qu’il n’y a pas de gouvernement de plein exercice. « Je m’adresse au futur gouvernement pour que le choix quant au modèle de libéralisation puisse être intégré dès le stade de la déclaration gouvernementale », défend l’administratrice déléguée de la SNCB. « On pourrait penser – comme souvent Belgique – que la vie est un long fleuve tranquille, et que même si on ne fait rien, la SNCB poursuivra ses activités comme avant. Or, n’importe quel acteur qui aurait l’envie d’exercer cette mission de service public pourra frapper à la porte et notre pays sera en infraction par rapport au cadre européen. Donc, un choix doit être fait. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct