Le calme revient à Hong Kong, Pékin échaudé par Washington

Vendredi, des employés de bureau ont manifesté contre les autorités de Hong Kong, dénonçant notamment les exactions de la police locale.
Vendredi, des employés de bureau ont manifesté contre les autorités de Hong Kong, dénonçant notamment les exactions de la police locale. - EPA.

Le gouvernement chinois avait mis en garde la classe politique américaine si la résolution sur « la démocratie et les droits de l’homme » était adoptée par le congrès américain. Malgré les menaces, mercredi, la Chambre des représentants a emboîté le pas au Sénat à la quasi-unanimité, provoquant l’ire de Pékin. « Nous regrettons de voir que certains hommes politiques aux États-Unis dénigrent, attaquent et calomnient la Chine à un niveau proche de la folie », a répliqué jeudi Wang Yi, le chef de la diplomatie chinoise, avant de poursuivre : « Ce projet de loi émet un très mauvais signal en direction des criminels se livrant à la violence (…) et vise à semer le chaos, voire à détruire Hong Kong. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct