Les Etats-Unis mettent en garde contre l’espionnage industriel (étatique) chinois

John Demers, le procureur général adjoint américain chargé de la sécurité nationale, est venu à Bruxelles pour lancer une mise en garde.
John Demers, le procureur général adjoint américain chargé de la sécurité nationale, est venu à Bruxelles pour lancer une mise en garde. - D.R.

La Chine s’adonne à un large espionnage industriel sponsorisé par l’Etat, mettent en garde les Etats-Unis depuis Bruxelles. En visite alors qu’une partie de la classe politique et entrepreneuriale belge finit une mission économique dans l’Empire du Milieu, le procureur général adjoint américain chargé de la sécurité nationale, John Demers, a souligné que, des dix secteurs technologiques clés mis en avant par Pékin dans son plan Made in China 2025, huit avaient déjà fait l’objet de poursuites outre-Atlantique. « Il y a un aspect de ce plan 2025 qui est de la recherche, du développement et des investissements légitimes, mais il y a un autre aspect. C’est un blueprint pour le vol de technologies occidentales », a-t-il prévenu ; « 80 % des cas ouverts aux Etats-Unis pour de l’espionnage économique et le vol de secrets industriels par des pouvoirs étrangers, par un Etat, impliquent la Chine ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct