Quatre clubs en moins de trois ans: Jonathan Bolingi ne tient pas en place

Quatre clubs en moins de trois ans: Jonathan Bolingi ne tient pas en place

Jonathan Bolingi a décidément du mal à tenir en place. Un peu moins de trois ans après son arrivée en Belgique, fin janvier 2017, l’international congolais en est déjà à son quatrième club noir-jaune-rouge. Eupen en l’occurrence, à qui l’Antwerp l’a prêté à l’été dernier, après quatre mois passés au Standard et une saison à Mouscron. De là à y voir un signe d’instabilité, il y a un pas qu’il est tentant de franchir.

« C’est davantage, selon moi, une forme d’ambition », témoigne Jérémy Huyghebaert, qui avait été son équipier à l’ombre du Canonnier. « Ses déménagements successifs correspondent à chaque fois à des choix sportifs, dictés le, plus souvent par l’envie de jouer davantage… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+