Bernard Giudicelli: «La Coupe Davis, c’est désormais une série de sprints qu’il faut gagner»

La France a été éliminée par la Serbie devant, à peine, quelques centaines de supporters.
La France a été éliminée par la Serbie devant, à peine, quelques centaines de supporters. - PhotoNews

Vilipendé depuis le remodelage de la Coupe Davis, Bernard Giudicelli, toujours président de la Fédération française (et encore vice-président, en 2018, de la Fédération internationale) est venu à la Caja Magica de Madrid répondre à des journalistes avides de voir comment il allait encore défendre un projet pour le moins discuté.

Monsieur Giudicelli, ça vous a fait quoi de voir la France jouer devant à peine plus de 500 spectateurs avec, sans doute, la Marseillaise la plus triste de toute l’histoire de la Coupe Davis ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct