Hockey: l’arbitrage belge doit devenir un exemple

En Division d’honneur chez les jeunes, les arbitres suscitent toujours de nombreuses discussions.
En Division d’honneur chez les jeunes, les arbitres suscitent toujours de nombreuses discussions. - Kristof Van Acccom/Belga.

Chaque semaine, la même histoire se répète inlassablement autour des terrains. En division d’honneur ou chez les jeunes, l’arbitrage et les hommes ou les femmes qui l’incarnent suscitent toujours de nombreuses discussions. Si certains commentaires sont légitimes, d’autres, en revanche, sont empreints de mauvaise foi, d’agressivité mal placée ou même de méconnaissance totale des règles.

« Je le répète depuis des années. Le problème de l’arbitre est le même que celui de l’enseignement. Il coûte de l’argent, il ne rapporte rien et on lui tombe toujours dessus. » Les propos de Laurent Colemonts, le nouvel homme fort de l’arbitrage du hockey belge, sont sans fioritures. Le Bruxellois de 47 ans ne prend pas de gants dans ses propos. Après une carrière de 12 ans comme arbitre en division 1 de football, ce professeur d’éducation physique a accepté d’apporter son expertise dans le milieu du hockey qu’il fréquente depuis 1995.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct