Charleroi veut poursuivre la spirale positive malgré la trêve

©News
©News

L’objectif du club, c’est clair », expliquait Ryota Morioka en ce milieu de semaine. Là où Charleroi avait profité de la dernière coupure internationale pour se ressourcer et repartir du bon pied, le club espère que cette trêve de novembre n’aura pas l’effet inverse. « En règle générale, un entraîneur avec une équipe dans une bonne dynamique a envie d’enchaîner les matches chaque semaine pour poursuivre de la sorte. À l’inverse d’un entraîneur en difficulté qui voit d’un bon œil une coupure. Mais il n’y a pas de vérité. Cette trêve a permis à certains joueurs de se ressourcer, notamment en partant en équipe nationale, et à d’autres de se reposer. Le foot est de toute façon fait comme ça et on doit se servir de nos bons résultats pour continuer à progresser et grandir ensemble », assurait Karim Belhocine, très content d’avoir pu disputer « un très bon match amical au FC Bruges » durant la trêve.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct