Bolivie: le Parlement autorise de nouvelles élections sans l’ex-président Evo Morales

Pour que le texte ait force de loi, il doit être promulgué par la présidente par intérim Jeanine Añez.
Pour que le texte ait force de loi, il doit être promulgué par la présidente par intérim Jeanine Añez. - AFP

Le Parlement bolivien a donné son feu vert samedi à l’organisation de nouvelles élections présidentielle et législatives sans Evo Morales, des scrutins censés mettre un terme à l’instabilité née après la présidentielle controversée du 20 octobre.

Le projet de loi a été approuvé samedi soir par les députés, quelques heures après le vote des sénateurs. Pour que le texte ait force de loi, il doit être promulgué par la présidente par intérim Jeanine Añez.

Manifestations quasi quotidiennes

Dans le même temps, le gouvernement provisoire a ouvert un «dialogue» afin de tenter de pacifier la Bolivie, où 32 personnes ont trouvé la mort dans des violences depuis la présidentielle du 20 octobre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct