«La fraude chinoise menace les intérêts financiers européens»

Ville Itälä, directeur général de l’office anti-fraude européen, un organisme qui ne peut qu’émettre des recommandations.
Ville Itälä, directeur général de l’office anti-fraude européen, un organisme qui ne peut qu’émettre des recommandations. - EPA-EFE

Les recettes du budget européen font plus recette pour les fraudeurs, même si l’on entend plus souvent parler des détournements de fonds européens. Une attaque aux recettes du budget de l’UE, assez conséquente, vient particulièrement de Chine, avertit Ville Itälä, le directeur général de l’Olaf, l’office anti-fraude européen.

« Certains de nos plus gros dossiers ces dernières années » concernent des fraudes aux recettes de l’UE, explique le directeur général.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct