Pourquoi les Colombiens manifestent sans relâche contre le gouvernement

Pourquoi les Colombiens manifestent sans relâche contre le gouvernement
AFP.

Depuis jeudi, le tintamarre des « cacelorazos » (concerts de casserole) ne faiblit pas en Colombie. Réalisés par de petits groupes à un coin de rue ou rassemblant des centaines et des milliers de personnes sur les grandes places de la capitale et de toutes les grandes villes du pays, ils retentissent partout. « Oh ! Nous avons vraiment beaucoup de raisons de nous mobiliser », s’exclament en chœur trois retraitées qui tapent en rythme sur leurs casseroles avec des centaines de personnes dans le Parc national de Bogota. Et d’énumérer : « Les assassinats de dirigeants sociaux, la non-application de l’accord de paix signé avec l’ancienne guérilla des Farc, les réformes économiques du gouvernement… » « La corruption, les exécutions extrajudiciaires… », ajoute Alejandra, 23 ans, étudiante en droit qui danse et tape joyeusement sur sa poêle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct