Présidentielle en Roumanie: les sociaux-démocrates en bout de course

Le candidat libéral et président sortant Klaus Iohannis, réélu avec 66,5% des suffrages selon des résultats provisoires, enterre tout espoir des sociaux-démocrates et ancre un peu plus la Roumanie dans le camp pro-européen.
Le candidat libéral et président sortant Klaus Iohannis, réélu avec 66,5% des suffrages selon des résultats provisoires, enterre tout espoir des sociaux-démocrates et ancre un peu plus la Roumanie dans le camp pro-européen. - EPA.

Devant ses partisans, et malgré la défaite, Viorica Dăncilă est apparue souriante à l’annonce des résultats de l’élection présidentielle, ce dimanche soir. Créditée de moins de 35 % des suffrages ce dimanche soir (1), l’ex-Première ministre a subi une sévère défaite mais a évité la claque longtemps annoncée par les instituts de sondage. Son score pourrait lui permettre de conserver la présidence d’un Parti social-démocrate (PSD) qu’elle dirige depuis seulement six mois. Mais sa formation, héritière directe du Parti communiste de Nicolae Ceauşescu et habituée du pouvoir, ne doit pas pour autant se voiler la face : ce nouveau revers entérine un déclin entamé depuis de longs mois.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct