Bruxelles: et si la Région entretenait elle-même son Bois de la Cambre?

Bruxelles: et si la Région entretenait elle-même son Bois de la Cambre?
Sylvain Piraux.

Le week-end, c’est un musée vivant de la Mobilité : monoroues, gyroskates, go karts, rollers, trottinettes, vélos… On y vient de tout Bruxelles (Sud) pour roder sa vitesse sur ses anneaux. Le Bois de la Cambre tient son rang de grand parc public, que le gouvernement belge lui avait assigné à sa création, en 1862… Raison pour laquelle de nombreux mandataires plaident pour que ses 122 hectares soient gérés par la Région et non la Ville de Bruxelles. Parce que le site est « d’intérêt régional ». Et (surtout) parce que sa gestion actuelle laisse à désirer. Joggeurs et promeneurs réguliers savent qu’ils doivent garder un œil sur le sol, pour éviter de trébucher dans les ornières/fossés des chemins ou sur les racines dénudées. Or, l’expertise de Bruxelles Environnement est, en la matière, unanimement reconnue.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct