Trois jours après le décès de son père, Bautiste joue en Coupe Davis: «Quasiment inhumain» raconte Nadal

@EPA
@EPA

Rafael Nadal était en mission : malgré une saison éreintante, il estimait de son devoir d’offrir à son pays la Coupe Davis dont le nouveau format était expérimenté cette année à Madrid. Et grâce à lui, l’Espagne a remporté dimanche son 6e Saladier d’Argent, aux dépens du Canada.

Feliciano Lopez, Pablo Carreno ou Marcel Granollers connaissent des défaillances ? Qu’à cela ne tienne, Rafa est là. Roberto Bautista doit se rendre au chevet de son père mourant à 400 km de Madrid ? Pas de problème, Rafa veille. Jusqu’au bout, jusqu’à dimanche où il a puisé dans ses dernières forces pour battre le très combatif Denis Shapovalov 6-3, 7-6 (9/7) dans le second simple de la finale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct