2019, une bonne année pour le tourisme à la Côte? «La Belgique francophone est un marché essentiel»

Un quart des touristes à la Côte sont des Belges francophones, un chiffre stable.
Un quart des touristes à la Côte sont des Belges francophones, un chiffre stable. - Joakeem Carmans.

La proximité, la tradition, la digue… la mer du Nord reste une destination privilégiée des Belges en été, et même tout au long de l’année. Et si les Flamands sont les plus nombreux à s’y rendre – ils représentent 65 % des touristes d’un jour et 55 % des touristes « hébergés » en 2018 –, Wallons et Bruxellois conservent, d’année en année, leurs habitudes au littoral. Un quart du tourisme à la mer repose sur eux. « La Belgique francophone est un marché essentiel pour le tourisme à la Côte belge », martèle Stefaan Gheysen, directeur général de Westtoer, l’office du tourisme du littoral. Avec son équipe, il entame, comme chaque année, une tournée de promotion dans le sud du pays pour rappeler les atouts de la mer du Nord, notamment en hiver, et redire aux francophones qu’ils y ont toute leur place.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct