En six mois, Rafael Nadal est passé de zéro à héros

En six mois, Rafael Nadal est passé de zéro à héros

«  Nadal, c’est nada ! » avions-nous titré, le 6 mai dernier, pour stigmatiser le pire début de sa carrière.

Cela avait pourtant commencé par une finale à l’Open d’Australie. Mais la punition infligée par un Novak Djokovic, déchaîné (6-3, 6-2, 6-3 en 2h04 !), laissait plutôt penser à un cavalier seul du Serbe (trois sacres en Grand Chelem d’affilée).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct