Enfants des rues: réparer les familles brisées

Enfants des rues: réparer les familles brisées

Au Sud-Kivu, la guerre a brisé les corps et les âmes, mais aussi les familles. Lors de la première guerre, en 1996, Magdalena avait, comme beaucoup d’autres, dû quitter son village et se réfugier en brousse pour échapper aux violences. Des fuites éperdues qui se sont répétées au fil des années de conflit. Quand une certaine stabilité est revenue, elle s’est installée à Bagira, à une douzaine de kilomètres du centre de Bukavu. Mais sa famille, qui n’a ni champ à cultiver ni capital à investir, vit dans une grande précarité.

Il n’a pas supporté de devoir quitter l’école, il a commencé à traîner en rue. Il avait de mauvaises fréquentations

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct