Bangladesh: des fours à briques fermés pour lutter contre la pollution

Les habitants de plusieurs autres villes d'Asie du Sud-Est, dont les capitales indienne New Delhi et pakistanaise Lahore, ont également souffert ces dernières semaines de la pollution provoquée par des émissions incontrôlées ainsi que des brûlis agricoles.

La qualité de l'air a Dacca lundi a été classée comme la pire au monde par l'organisme indépendant Air Visual.

"La situation est très critique", a déclaré à la presse le ministre de l'Environnement Mohammad Shahab Uddin, "il y a quelques jours à peine, la qualité de l'air à Dacca était en troisième ou quatrième position parmi les pires dans le monde. Mais à présent elle est en tête de classement".

M. Uddin a annoncé une série de mesures pour combattre la pollution, dont la fermeture des fours à briques illégaux et l'arrosage deux fois par jours des rues principales et des chantiers. L'incinération des ordures sera suspendue sur des dizaines de sites et les camions transportant des matériaux de construction tels que du sable devront être couverts, a-t-il ajouté.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct