Cleo Un drame qui tient presque du thriller

<span>Cleo</span> Un drame qui tient presque du thriller

Cleo (Anna Franziska Jäger) survit à un accident de la route qui coûte la vie à ses parents et dont la cause reste inexpliquée. Pleine de bonne volonté, sa grand-mère (Yolande Moreau) fait tout pour l’aider à surmonter ce drame, mais elle fait face au mal-être de l’adolescente qui cherche du réconfort auprès du mystérieux Léos (Roy Aernouts) et auprès de la musique de Rachmaninov.

En s’appuyant sur l’émotion et sur la tension dramatique de la musique de Rachmaninov, Eva Cools construit un drame qui tient presque du thriller. Elle capte Bruxelles tel un personnage et se sert pleinement du pouvoir de la musique pour parler du deuil.

Touchante, Anna Franziska Jäger insuffle au film une émotion mélancolique. Le spectateur, lui, se lie pleinement aux personnages.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct