À la citadelle de Namur, les aménagements ont commencé après le glissement de terrain

Le chantier de consolidation vu depuis la tienne des Biches, avec la Meuse en contrebas.
Le chantier de consolidation vu depuis la tienne des Biches, avec la Meuse en contrebas. - J.-P. D.V.

Tienne des Biches, ce mardi matin. Nous sommes entre la route Merveilleuse et la rue Saint-Martin. En contrebas, six grues bennes se relaient pour apporter du « brut de carrière » afin de consolider le flanc de la citadelle à l’endroit où les terres ont été enlevées afin d’aménager un immeuble de quatorze appartements. Le directeur des travaux accepte de nous faire voir les lieux afin de nous donner une idée objective de la situation. Une condition : ne pas faire de photo de l’affaissement constaté, afin de ne pas alerter inutilement les riverains qui vivent en dessous.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct