Changement climatique: le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter, selon une étude

Changement climatique: le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter, selon une étude
D.R.

Nemo et ses congénères poissons clowns n’ont pas la capacité génétique de s’adapter aux modifications de leur environnement, une découverte inquiétante tant les récifs coralliens évoluent rapidement sous l’effet du changement climatique et des activités humaines.

Le héros du célèbre dessin animé « Nemo », reconnaissable à son teint orange brillant et ses bandes blanches, vit « spécifiquement » dans les anémones des récifs coralliens. Or ceux-ci sont menacés (20 % sont déjà détruits, 15 % risque de l’être d’ici une dizaine d’années, 20 % sont menacés d’ici 40 ans) par le réchauffement climatique, la pollution, l’aménagement des côtes, la surpêche ou encore l’accroissement démographique, alerte Benoit Pujol, chercheur CNRS, coauteur d’une étude publiée mardi dans Ecology Letters.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct