Des soldats wallons ont participé au massacre de 6.000 femmes juives durant la seconde guerre mondiale

Des soldats wallons ont participé au massacre de 6.000 femmes juives durant la seconde guerre mondiale
Photo News

A la fin de la deuxième guerre mondiale, en janvier 1945, les Allemands tentent d’effacer les traces de leurs crimes. Ils vident les camps de concentration. En Pologne, le camp de Stuthof enferme 6.000 femmes juives. Ce camp est gardé par des hommes venant de différents pays : la France, la Russie, mais aussi la Belgique.

Les 6.000 femmes sont emmenées dans un convoi à Palmnicken, une ville allemande à l’époque, pour être exécutées. Un grand nombre meurt pendant le trajet. Celles qui restent seront fusillées sur la plage.

Des journalistes de la RTBF se sont rendus sur place, accompagnés d’Antoine, le fils d’un ancien soldat de la légion wallonne. Il a contacté la RTBF suite à l’émission « Papy était-il un nazi ? ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct