Dieselgate: une alliance européenne pour poursuivre VW en justice

Dieselgate: une alliance européenne pour poursuivre VW en justice
EPA

Il y a quatre ans éclatait le scandale du « dieselgate ». Le constructeur automobile Volkswagen reconnaissait avoir trompé le consommateur et les autorités en installant un logiciel maquillant la vraie quantité d’oxydes d’azote émise par ses véhicules. Aux Etats-Unis et en Australie, les propriétaires ont été indemnisés par VW, mais en Europe, rien, malgré le lancement de procédures légales un peu partout.

« VW prétend avoir réglé le problème par des réparations et des mises à jour mais le dommage n’a pas disparu », estime l’avocat Laurent Arnauts. « Il y a de nombreux effets collatéraux à ces réparations, comme une augmentation de la consommation, une perte de puissance, des réparations supplémentaires non couvertes… Et puis, ce scandale a eu pour effet détruire la réputation du diesel et de faire baisser fortement la valeur de revente des véhicules. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct