Joshua Bell, le dernier des Mohicans

Joshua Bell, dans la droite ligne d’Eugène Ysaÿe est un musicien formidablement complet. Et libre...
Joshua Bell, dans la droite ligne d’Eugène Ysaÿe est un musicien formidablement complet. Et libre... - Chris Lee

On sait qu’Ysaÿe eut une influence considérable aux États-Unis où il résida longtemps. Son dernier élève Josef Gingold enseigna à l’université d’Indiana à Bloomington, une des plus grandes music schools des États-Unis et c’est dans cette ville dont il est originaire que le jeune Joshua Bell (Josh pour les intimes) travailla très jeune avec lui. Il se souvient très bien de cette formation.

« J’ai commencé à travailler très jeune, 12 ans, avec Gingold dont je fus le dernier élève tout comme lui fut aussi, très jeune, le dernier élève d’Ysaÿe. En fait, il ne m’a pas enseigné une méthode d’Ysaÿe. Il m’a appris à être moi-même et à mettre le plus grand professionnalisme au service de mes choix. En cela il me transmettait la démarche d’Ysaÿe qui repose fondamentalement sur une inattaquable honnêteté musicale. Nous le concevions un peu comme un héros. Il fut un des plus grands musiciens de son temps et sa voix unique a changé l’histoire. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct