D’Eugène à Marc, la famille Ysaÿe connait la musique

Dans «
Ysaÿe is not Dead
», Marc Ysaÿe est parti à la rencontre de son arrière-grand-père. Jusqu’à Cincinnati, où il pose devant le buste d’Eugène.
Dans « Ysaÿe is not Dead », Marc Ysaÿe est parti à la rencontre de son arrière-grand-père. Jusqu’à Cincinnati, où il pose devant le buste d’Eugène. - D. R.

L’idée du documentaire Ysaÿe is not dead est superbe : évoquer la personnalité d’Eugène Ysaÿe à travers celle de l’autre grand musicien de la famille, son arrière-petit-fils Marc Ysaÿe, parti prospecter d’autres terres mais avec la même créativité : il fut membre fondateur et batteur du célèbre groupe de rock Machiavel, directeur et présentateur de Classic 21 jusque février dernier.

Et c’est là qu’intervient notre première surprise car ce formidable musicien n’a pas vraiment été élevé dans la mémoire de son arrière-grand-père.

« On n’en parlait pas vraiment à la maison. Non que l’on ne s’intéresse pas à la musique mais chacun suivait son propre cheminement d’une manière autonome et, en tout cas sans références précises à notre arrière-grand-père. On racontait bien quelques anecdotes (il y en a tellement) mais il ne régnait absolument pas un esprit Eugène Ysaÿe à la maison. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct